Sui Chin
 

Le Taï Chi Chuan :

Le Taï Chi Chuan s'articule autour de l'acupuncture, de la philosophie, de la diététique et de tout ce qui permet d'améliorer la santé. Il peut s'apparenter à une hygiène de vie.

Pour le débutant, le Taï Chi Chuan se caractérise par la douceur légère et puissante d'un mouvement continu, lent, rond et fluide où s'harmonisent gestes et respiration et ceci afin de permettre une bonne circulation des énergies.

La pratique régulière a pour effet le calme intérieur, la concentration, l'énergie, l'équilibre, l'élimination du stress et le contrôle du corps.

Le Qi Gong :

Le mot Qi Gong est composé de deux idéogrammes chinois :
- Qi, qui se traduit par énergie, souffle.
- Gong, qui désigne le travail, la technique ainsi que la maîtrise, le but que l'on recherche à travers les exercices.

Le Qi Gong travaille sur l’harmonie de trois éléments qui sont  le corps, la respiration et l’esprit, la conscience.

Le Qi Gong fait partie des trésors de la culture chinoise. Son histoire de plus de 2500 ans est liée au développement des grands courants, comme le taoïsme, le bouddhisme, la médecine traditionnelle chinoise et les arts martiaux traditionnels.
Le Qi Gong vise à l’épanouissement individuel de l’être, à l’entretien de la santé, à l’équilibre émotionnel et à l’unité entre l’esprit et le corps. Il stimule le fonctionnement organique et vise, au plus profond de nous-mêmes, à l’élaboration d’un équilibre subtil entre santé et spiritualité. C’est une voie de santé qui unifie l’esprit et le corps.

Les exercices du Qi Gong utilisent des postures statiques ainsi que des mouvements dynamiques, la respiration et la concentration de l’esprit, pour faire circuler l’énergie, assouplir les articulations et enrichir l’énergie vitale. Le Qi Gong est accessible à tous, à tout âge de la vie. Il n’y a pas de recherche de performance, chacun s’adapte aux exercices selon sa souplesse et ses capacités. Les méthodes du Qi Gong se retrouvent dans l’esprit du « Yang Sheng » qui désigne « l’art de nourrir le vivre » et comprends, outre le Qi Gong, la diététique, les arts (musique, peinture, calligraphie, …), et tous les conseils pour vivre le mieux possible en bonne santé vers notre épanouissement.

Le travail dynamique fait circuler l’énergie, harmonise le fonctionnement des cinq organes et assoupli les articulations et les muscles. Il nous permet de bien structurer notre corps dans l’enracinement, la stabilité et la fluidité. Il développe la notion de l’unité. En effet, les mouvements de chaque partie du corps ne sont pas séparés. Un simple mouvement des mains à une conséquence sur la circulation de l’énergie dans tous le corps. On peut donc dire que la méthode dynamique du Qi Gong insiste d’abord sur le « Xing » (la structure corporelle), puis le « Qi » (l’énergie) et le « Shen » (la conscience). Le travail statique renforce et nourrit l’énergie vitale à l’intérieur. Il développe surtout la perception de l’énergie en insistant sur le travail du « Shen » (la conscience). Une fois la posture installée, « la conduite de l’énergie » nourrit l’énergie par la respiration, les sons, les couleurs, les images. Ce travail statique joue un rôle très important dans la pratique du Qi Gong et peut aider les débutants à mieux percevoir et à s’approprier leur corps. Associé à la méditation, ce travail permet aux pratiquants avancés une véritable transformation.

Qi Gong

Tiré du livre "Entrez dans la pratique du Qi Gong", de Ke Wen, éditions Tredaniel